Suivez Infobourg :

Gazouiller pour soutenir la motivation pour l’écriture et la lecture


twitter

Dans la classe de Mélanie Ouellet, en 1ère année, l’atelier « Je gazouille » est l’un des plus populaires. Malheureusement, avec un seul iPad pour tant d’enthousiasme, il faut développer des stratégies. L’enseignante nous parle de ses trucs.

Twitter est utilisé plusieurs fois par semaine par les élèves de Madame Mélanie, enseignante en 1ère année à l’école Jean-de-la-Fontaine (Commission scolaire des Affluents). En grand groupe, ils consultent leur compte de classe (qui est protégé) pour y lire les publications récentes ainsi que ce que d’autres classes ou parents leur écrivent. Mais ils ne sont pas que spectateurs! Ils participent aussi.

Chaque jour, les élèves inventent la phrase du jour en pigeant des illustrations (qui – fait quoi – où). « La phrase qui résulte est un toujours peu loufoque! », raconte Mme Ouellet. Elle travaille ensuite les stratégies d’écriture avec les élèves, puis ils doivent recopier la phrase dans un petit cahier. S’ils l’ont correctement, ils sont éligibles à la pige pour  l’écrire eux mêmes sur Twitter. « Au début, peu d’élèves réussissaient à faire une copie parfaite, alors qu’aujourd’hui, peu d’entre eux font des erreurs! Ils veulent pouvoir l’écrire sur Twitter! »

Selon Mélanie Ouellet, Twitter est un excellent outil de motivation pour l’écriture et la lecture. En plus de la phrase du jour, elle propose quelques fois dans la semaine l’atelier « Je GAZOUILLE ». Plusieurs élèves veulent s’y inscrire, mais il n’y a malheureusement qu’un seul iPad pour la classe. Deux chanceux peuvent donc l’utiliser à la fois. « Parfois, ma consoeur de la classe d’à côté me prête le sien. Cela permet à deux élèves de plus de gazouiller. »

Et que peuvent-ils bien gazouiller comme ça? Autre que la phrase du jour, ils écrivent parfois à l’astronaute canadien Chris Hadfield, à l’auteur Pierre Labrie (avec qui ils correspondent), ce qui se passe dans la journée, des devinettes, etc. « Prochainement, nous visons la communication avec Pierre Lavoie, puisque nous participons au défi », explique Mélanie Ouellet.

L’enseignante insiste sur l’importance d’établir une démarche d’écriture avec les élèves avant de les laisser gazouiller de façon un peu plus autonome. « Chaque élève a signé une charte Twitter adaptée pour notre classe avec des règlements à respecter. Twitter fait parti d’un réseau social populaire et il est important de respecter certaines règles au niveau du message et de la qualité du français. »

 

Vous connaissez vous aussi des enseignants qui osent, même avec peu de moyens technologiques? Présentez-les nous à info@infobourg.com

 

À propos de l'auteur

Audrey est rédactrice en chef d'Infobourg.com et directrice de l'osbl L'École branchée. Elle s'implique bénévolement dans l'organisation d'EdCamp Québec et du REFER, ainsi qu'au sein du conseil d'administration de l'AQUOPS. En dehors de cela, elle est consultante en communication et formatrice en technologie éducative.

    Pour suivre l'auteur :
  • linkedin
  • twitter


Ne manquez aucune nouvelle d'Infobourg.com!
Abonnez-vous à notre bulletin hebdomadaire par courriel!


Laissez un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to seo company, web designer and internet marketing company