Suivez Infobourg :

Le modèle SAMR : une référence pour l’intégration réellement pédagogique des TIC en classe


board

Le modèle SAMR, élaboré par Ruben Puentedura, est une référence théorique très importante pour les éducateurs qui souhaitent réfléchir à l’intégration efficace et réellement pédagogique des technologies en classe. En voici un résumé.

Le modèle SAMR offre une méthode permettant de mieux saisir comment la technologie peut avoir un réel impact sur l’enseignement et l’apprentissage. Ainsi, il aide l’enseignant à comprendre qu’intégrer les TIC ne signifie pas d’utiliser la technologie à tout prix, mais d’engager l’élève dans son apprentissage. La technologie devient donc un outil pour atteindre ce but.

Les lettres signifient Substitution, Augmentation, Modification et Redéfinition. Voici une image qui résume le tout.

Allons voir de plus près chacune des composantes du modèle SAMR, mis en place par Ruben Puentedura. Cette explication est inspirée du site Technology is Learning.

 

Substitution

Définition : La technologie est utilisée pour effectuer la même tâche qu’avant.

Exemple : L’élève utilise un traitement de texte au lieu d’un crayon pour écrire un texte.

Changement fonctionnel : Aucun changement fonctionnel dans l’enseignement ou l’apprentissage. Il peut y avoir des moments où ce niveau de travail est approprié, car il n’y a pas de gain réel à tirer de la technologie. Il faut décider de l’utilisation de la technologie sur la base d’autres avantages possibles. Cette zone a tendance à être centrée sur l’enseignant, où celui-ci guide tous les aspects d’une leçon.

 

Augmentation

Définition : L’informatique propose un outil plus efficace pour effectuer des tâches courantes.

Exemple : L’enseignant crée une évaluation formative sur Google Drive ou Socrative et il demande aux élèves d’y répondre en ligne.

Changement fonctionnel : Il y a un certain avantage fonctionnel puisque l’évaluation est en ligne. Les élèves et l’enseignant peuvent obtenir une rétroaction presqu’immédiate. Ce niveau d’intégration entraîne un certain déplacement de l’enseignant vers l’élève. L’impact de la rétroaction immédiate est que les élèves peuvent commencer à s’engager davantage dans leur apprentissage.

 

Modification

Définition : Il s’agit de la première étape qui mène vers une transformation de la salle de classe. Les tâches scolaires ordinaires sont réalisées grâce à la technologie.

Exemple : Les élèves sont invités à rédiger une dissertation sur le thème « Mes croyances sont… ». Ce travail se fait sur Google Drive et l’enseignant a accès aux travaux en cours d’écriture. L’élève doit réaliser un enregistrement audio de l’essai en y ajoutant une musique libre de droits. L’enregistrement sera joué devant un vrai public (élèves, enseignants, parents).

Changement fonctionnel : Il y a changement fonctionnel significatif dans la salle de classe. Alors que tous les élèves acquièrent des compétences d’écriture similaires, la réalité d’un vrai public donne à chacun un intérêt personnel dans la qualité du travail. La technologie est nécessaire dans cette classe puisque celle-ci permet l’évaluation par les pairs et l’enseignant, elle facilite la réécriture et elle permet l’enregistrement audio. De plus en plus, les questions sur le processus d’écriture viennent des élèves eux-mêmes.

 

Redéfinition

Définition : La technologie informatique permet de nouvelles tâches qui étaient impossibles auparavant.

Exemples : Un enseignant demande aux élèves de créer un documentaire vidéo répondant à une question essentielle liée à des concepts importants du cours. Des équipes d’élèves prennent en charge différents aspects de la question et collaborent pour créer un produit final. Les équipes doivent communiquer avec des sources externes d’information et la vidéo sera publiée sur le blogue de l’école.

Changement fonctionnel : À cette étape, les tâches scolaires communes et la technologie n’existent pas comme une finalité, mais comme un soutien pour centrer l’élève vers son apprentissage. Les élèves apprennent le contenu et les compétences à l’appui des concepts importants, car ils poursuivent le défi de créer une vidéo de qualité professionnelle. La collaboration devient nécessaire et la technologie permet que ces communications se produisent. Les questions et les discussions sont de plus en plus gérées par les élèves.

 

En résumé

Comme on peut le voir, ce modèle utilise la technologie pour centrer l’enseignement sur l’élève. L’objectif principal est d’engager l’élève dans son apprentissage afin qu’il soit signifiant.

Voici une image qui permet d’associer des applications courantes du iPad au modèle SAMR, tout en faisant un lien avec la taxonomie de Bloom.

La Roue pédagogique 2.0 : Allan Carrington

Cliquez sur l’image pour l’agrandir. Il est aussi possible de télécharger ce document (PDF) permettant de cliquer sur chaque application de cette roue pédagogique.

Pour terminer, voici une vidéo en anglais dans laquelle M. Puentedura explique l’importance de la technologie en éducation.

À propos de l'auteur

Sébastien est conseiller en technologies de l'information et optimisation Web à la Fédération des établissements d'enseignement privés (FÉEP). Il a aussi été conseiller pédagogique TIC au Collège de Montréal et enseignant de sciences. Il livre de nombreuses autres idées sur son site www.Edulogia.com

    Pour suivre l'auteur :
  • twitter


Ne manquez aucune nouvelle d'Infobourg.com!
Abonnez-vous à notre bulletin hebdomadaire par courriel!


Une réponse à « Le modèle SAMR : une référence pour l’intégration réellement pédagogique des TIC en classe »

  1. RASTEFANO dit :

    J’ai suivi un stage d’initiation avec Françaois Bocquet au début d ece mois. J’ai vraiment envie d’en savoir plus sur le modèle SAMR.
    Merci

Laissez un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to seo company, web designer and internet marketing company